Eublepharis macularius

[eublepharis macularius d'un an]

Eublepharis macularius, ou gecko léopard, est un petit geckonidé de la famille des Eublepharidae de 20/25cm.

 

Répartition géographique d'eublepharis macularius:


 L'aire de réparition d'eublepharis macularius s'étend de l'Afganistan  à l'Inde nord occidentale, en passant par le pakistan. Il est donc présent dans des zones de hautes montagnes et de déserts arides comme le désert de Thaïe. (voir carte des reliefs à cette adresse) Attention: cette carte a été tracée presque à main levé à l'aide de sources diverses, sites internets  et livres, et n'est donc qu'approximative

 

 

  

  

 Description de la morphologie:

C'est un saurien de petite taille, les mâles peuvent mesurer jusqu'à 25cm (en comptant la queue) et les femelles jusqu'à 20 cm. Il existe néanmoins des exceptions.

La queue est large et segmentée, elle se termine par une petite pointe. Une autotomie partielle ou complète de la queue est possible, la nouvelle queue est plus courte, non segmentée et ne comporte pas les tubercules présents sur la première queue. La queue de repousse a donc un aspect assez boudiné.

La tête est assez massive et de forme triangulaire, elle est également aplatie. La tête des mâles est souvent plus large, et plus massive que celles des femelles.

Les pattes sont courtes et frêles. Les pattes de ce gecko ne lui permettent pas de grimper sur des surfaces lisses verticales. Les doigts sont courts et sont pourvus de griffes qui permettent au gecko de grimper sur les rochers, les petits arbustres etc.. On peut remarquer une poche axillaire qui a tendance à s'évaginer (se remplir, grossir) chez les individus obèses.

Poche axillaire d'un individu en surpoids:

Poche axillaire d'un individu normal:

Le corps est robuste et élancé. Des écailles granuleuses et des tubercules coniques sont présentes sur la peau du gecko léopard.

 La peau du gecko léopard est jaune et/ou blanc et recouverte de tâches noires et marrons, il existe néanmoins de nombreuses "phases", soit des différences de couleurs obtenues grâce à des selections, ainsi certains geckos peuvent même , en captivité, être dépourvus de tâches noires, oranges ou même presque totalement jaunes.

Les mâles peuvent être différencié des femelles grâce à l'existance de pores préanaux bien visibles au niveau du cloaque et du renflement des poches des hémipénis.

 

 

Biotope et Habitat:

Eublepharis macularius s'adapte facilement à des conditions de vie différentes les unes des autres, étant donné sa présence dans des biotopes assez différents, des montagnes désertiques aux forêts sèches de connifères, en passant par des zones broussailleuses.

Le gecko léopard est un animal crépusculaire et nocturne, terrestre et sédentaire. Il fréquente donc les amas de pierres et d'herbes sèches dans des zones arides, et parfois sablonneuses.

Régime alimentaire:


Le repas du gecko léopard
envoyé par lemargouillat340. - Regardez des vidéos d'animaux mignons.

Le gecko léopard est un saurien insectivore et carnivore, dans leur habitat naturel, les eublepharis macularius se nourrissent de toutes sortes d'arthropodes terrestres (orthoptères, blattes, libellules, scorpions, araignées) ainsi que de petits vertebrés comme de jeunes lézards et serpents, des oisillons ou des rongeurs nouveaux nés.

En captivité, il est nécessaire de varier au maximum l'alimentation, et de faire en sorte qu'elle soit la plus "équilibrée" possible, en nourrisant bien les proies destinées au gecko. Ces proies pourront être des blattes, des grillons, des criquets, des mouches (d'élevage), des vers de farine, des vers morios ou encore des teignes de ruches. Il faudra néanmoins éviter de donner trop souvent des vers de farine, des vers de morios et des teignes de ruches en raison de leur forte teneur en graisse. Une fois adulte, il est conseillé de donner de jeunes souriceaux décongelés aux geckos, surtout pour les femelles gravides. Les insectes seront régulièrement saupoudrés de calcium, surtout pour les juvéniles. Des vitamines D3 pourront être données tous les 10/15 jours aux geckos, en cas de carence.. 

Les repas auront lieu tous les jours pour les juvéniles, et tous les 2 ou 3 jours pour les adultes. Lors des repas, les geckos seront nourris à satiété.

Terrarium, maintenance en captivité:

Les geckos léopards sont des reptiles trés répandus en captivité, en raison de leur petite taille, de leur reproduction facile, et de leurs comportements trés interessants.

On peut ainsi trouver trés facilement des individus nés en captivité (donc aucun impact sur les populations sauvages) pour des prix relativement peu élevés. Les instalations nécessaires à la maintenance de ce gecko représente tout de même un budget assez conséquent.

Terrarium en verre de 120X40X40cm (en cours d'aménagement)

On peut facilement loger 1 ou 2 individus dans un terrarium de 60X45X45cm. Le terrarium sera chauffé de manière à créer un gradient thermique indispensable à la régulation de la température interne de l'eublepharis macularius, allant d'un point chaud allant de 30 à 38°C (34°C par exemple) à un point froid à température ambiante (22 à 25°C environ). Ce gradient thermique sera facilement obtenu à l'aide d'un tapis chauffant relié à un thermostat, ou d'une ampoule. La nuit le(s) dispositif(s) de chauffage sera/seront eteints. L'éclairage est composé d'une lampe à UV (par exemple "repti glo 2.0 UVB exo terra) branchée sur une rampe d'éclairage munie d'un réflecteur.

Des éléments doivent impérativement être présents dans un terrarium destiné à héberger un gecko léopard:

-1 cachette au point chaud du terrarium.

-1 cachette au point froid du terrarium.

-1 gamelle d'eau.

-1 boite à mue. (boite en plastique avec une ouverture sufisament large pour laisser le gecko rentré, remplie au deux tiers d'un substrat humide comme l'humus de coco)

-1 coupelle de calcium.

Le reste du décor doit permettre au gecko de se sentir en sécurité, tout en lui permettant de grimper, et en respectant son biotope. Des branches ramifiées, des brindilles, de l'herbe sèche ou encore des pierres  peuvent être utilisés. Il est possible de les "stériliser", en les faisant bouïllir ou encore en les rinçant abondament à l'eau chaude après les avoir laisser tremper dans de l'eau de javel.

Un substrat peut, ou devrait être utilisé, il existe de nombreux débats à ce sujet, mais je pense néanmoins que le mieux est d'imiter le substrat sur lequel le gecko léopard  vit dans son une bonne partie de son habitat naturel, une terre argileuse et parfois sablonneuse, trés rocailleuse, formant un ensemble relativement compact similaire aux terres que l'on peut trouver dans les garrigues méditerannéennes. J'utilise donc un mélange de différents types de terre trouvé dans la garrigue, passé quelques heures au four afin d'éliminer les éventuels insectes ou parasites qui y seraient présent.

On utilise du papier essuie tout (sopalin) pour les individus en quarantaine ou malades, afin de pouvoir surveiller leurs selles. On utilise souvent ce genre de substrat pour les juvéniles.

La Mue:

Régulièrement, la peau du gecko léopard devient pâle, puis se craquelle, une hygrométrie plus élevé étant necessaire, le gecko se place souvent dans la boite à mue/ à humidité, et enlève son exuvie en grands lambeaux.

Morceau d'exuvie d'eublepharis macularius.

Voici une vidéo de mon Eublepharis macularius muant, ainsi on peut observer la quasi-intégralité de sa mue.

Reproduction:

Au plus tôt la maturité sexuelle des geckos léopard intervient aux alentours de 5/6mois pour les mâles, et de 8 à 11 mois pour les femelles. Néanmoins il est nécéssaire d'attendre un certain âge et un certain poids avant de reproduire deux individus afin d'éviter tout risque de retards de croissances ou de rétention d'oeufs. Les femelles doivent ainsi peser un minimum de 50 grammes. Une période d'hivernage durant laquelle une baisse progressive de la température et de la photopériode peut être bénéfique pour la reproduction, mais n'est pas obligatoire. La reproduction peut avoir lieu sans hivernage.

Les femelles ne sont réceptives que durant une certaine période, la vitellogenèse ("ovulation"), durant cette période on peut observer le follicule ovarien en developpement à travers la peau du ventre de l'animal. (cette opération est tout de même  difficile pour les grosses femelles, qui sont "trop grasses".) Durant cette période la femelle gratte et creuse souvent. Il est également possible qu'elle essaye systèmatiquement de sortir du terrarium lors de son ouverture.

C'est durant cette période de vitellogenèse que l'accouplement a lieu. Il est précédé par la parade nuptiale du mâle, qui lèche la femelle et qui fait vibrer sa queue de manière caractéristique, de la même manière que lorsque les geckos chassent. Le mâle mord ensuite la femelle au niveau du cou, et l'accouplement a lieu.

Après l'accouplement, les deux individus nettoient leurs cloaques et leurs organes génitaux. Ce n'est que deux à trois semaines après l'accouplement que la ponte a lieu. La femelle enterre alors deux oeufs dans la boite humide mise à sa disposition. Un accouplement suffit souvent à engendrer plusieurs pontes fécondes en raison de la capacité qu'ont les femelles à stocker le sperme du mâle... Il est nécéssaire d'incuber les oeufs, pour cela j'utilise une glacière (ou des boites en polystyrène) rempli à moitié d'eau dans laquelle se trouve un dispositif de chauffage pour aquarium thermostaté. Je place ensuite des boites en plastique contenant de l'humus de coco humide dans la glacière, sur une plaque au dessus de l'eau. De nombreuses autres méthodes d'incubation existent également, mais celle-ci est relativement simple et peu onéreuse à mettre en place. Le sexe des geckos n'est déterminée que durant le développement embryonnaire, en fonction de la température d'incubation. Ainsi entre 26°C et 30°C les juvéniles sont tous des femelles, de 30°C à 32°C les juvéniles sont des mâles ou des femelles (les proportions de mâles augmentent proportionnellement à la température, plus elle est proche de 32°C, et inversement), et de 32°C à 35°C les juvéniles deviennent essentiellement des femelles. En dessous de 26°C et au dessus de 35°C on atteint des seuils létaux.

Au bout de 40 à 60 jours, en fonction de la température d'incubation (plus la température est élevée, plus l'incubation est courte), les oeufs éclosent:

em3.jpg

Les juvéniles, mesurant généralement entre 7 et 9cm, ressemblent aux adultes mais arborent une coloration différente. En effet, la peau est rayée, et les couleurs varient en fonction de la phase de l'individu.

em2.jpg

Les juvéniles peuvent être maintenus ensemble durant leurs premiers mois. La décoration du terrarium se doit d'être assez simple (cachettes multiples, eau, calcium et sopalin en tant que substrat). Peu après la naissance ils sont particulièrement nerveux, cambrent le dos, mordent et crient, il faut limiter les interventions dans le terrarium au stricte minimum pour éviter de les stresser.

Mes geckos léopards:

Je possède depuis le 25 août 2010 un gecko léopard femelle mack snow, née le 26 mai 2010, achetée chez Squamata élevage ( http://squamata-elevage.com/index.php ). C'est un gecko de gabarit assez impressionant, à un peu moins d'un an, il mesure près de 25cm de long (queue comprise), pour un poids de 86 grammes. Il n'est pourtant pas en surpoids. (poches axillaires tout à fait normales)

 

Plus d'informations et de photos de mon gecko ici => http://www.le-monde-des-reptiles.com/forum/viewtopic.php?f=9&t=153520

 

Depuis le 8 octobre 2011, je possède également un mâle albinos et une femelle super hypo tangerine.

Femelle super hypo tangerine

 

Mâle albinos (et femelle mack snow)

53 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Le Margouillat - Copyright (C) 2010 Kiwi

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site